Un jour sans fin | Le Club de Mediapart

blogs.mediapart.fr

Une chronique de Laurent Chemla, précurseur d'internet en France et cofondateur du registrar Gandi. Il exprime son désespoir sur les débats du contrôle d'internet et pourtant ne cesse de répéter la même chose :

"Rendre un intermédiaire responsable des contenus publiés par un tiers conduit forcément à une atteinte à la liberté d'expression incompatible avec la Constitution des pays dits civilisés."

Lire...
Linkedin

Voulez-vous recevoir plus de contenus comme celui-ci dans votre boîte aux lettres ?