Anatomie d'un scandale

www.netflix.com

Ce week-end, j'ai binge-watché Anatomie d'un scandale, la nouvelle mini-série Netflix. En quelques mots : Sophie est mariée à James, un ministre britannique, et sa vie bascule lorsque la liaison de celui-ci éclate au grand jour et qu'il est accusé de viol.

Bien plus qu'une histoire d'adultère, cette série questionne la notion de consentement, de manière très poussée, à travers le regard de la victime, de l'agresseur, mais aussi de Sophie, coincée entre sa loyauté envers son mari et ses convictions personnelles.

Pendant 6 épisodes, on constate avec effroi les conséquences de la culture du viol, du manque d'éducation autour du consentement et de la zone grise, de la difficulté des victimes à être crues face à leur agresseur, a fortiori lorsqu'il fait partie des puissantes de ce monde. Et si vous vous dites que tout cela n'est que fiction, je vous invite à (re)consulter la grande étude publiée par Nous Toutes il y a deux ans, qui montre bien que le concept n'est pas encore très bien saisi de toustes.

[Trigger warning sur la série : celle-ci contient des représentations explicites d'agressions sexuelles]

Lire...
Linkedin

Voulez-vous recevoir plus de contenus comme celui-ci dans votre boîte aux lettres ?