L'Assemblée nationale délaisse Google pour le moteur français Qwant

www.lepoint.fr

Les députés et autres employés de l'institution passeront désormais par Qwant pour faire leurs recherches sur Internet, rapporte « Le Journal du dimanche ». Un premier pas intéressant pour une vie sans Google. Malheureusement, il faudra leur apprendre aussi à arrêter de faire des largesses au moteur de recherche, quand ce n'est pas carrément lui donner des marchés. Ainsi, on prête à Google des locaux universitaires pour faire des formations soit disant pour combler les lacunes françaises. C'est oublier que dans ces formations Google ne présente que son web à lui et que les universités sont pleines d'enseignants compétents sans moyens.

Lire...
Linkedin

Voulez-vous recevoir plus de contenus comme celui-ci dans votre boîte aux lettres ?