"Mister X" pensait n’avoir rien à cacher, il l’a regretté : jusqu’où peut aller la surveillance de nos données sur internet ? | LCI

www.lci.fr

FILM - Max Thommes, alias Mister X, est un jeune artiste berlinois sans histoires. Pendant 30 jours, il a accepté qu’on installe un logiciel espion sur son portable. Une expérience dans le cadre d’un documentaire, "Nothing to Hide", qui explore la surveillance des données son acceptation par la population.

"Au début, on s’est demandés si on allait vraiment trouver des choses sur sa vie. Il a découvert tout ce qu’on peut faire avec la géolocalisation : on peut voir à quelle heure la personne se lève, où elle va, combien de temps elle dort, la durée de ses appels... En cherchant la récurrence de ces données, on peut comprendre ses habitudes, cibler ses centres d’intérêts et, à partir de cela, modéliser des modèles sur des principes des statistiques. On n’a même pas besoin d’avoir accès au contenu des échanges !" 

Car oui le plus on n'a pas besoin d'avoir accès au contenu pour savoir beaucoup de choses. Et là c'est un véritable danger.

Lire...
Linkedin

Voulez-vous recevoir plus de contenus comme celui-ci dans votre boîte aux lettres ?