Nota Bene : le youtubeur tourangeau au million d'abonnés

www.lanouvellerepublique.fr

Le journal la Nouvelle République a interviewé Nota Bene et il raconte un peu son parcours et les coulisses :

« Quand j’ai lancé la chaîne, après mon licenciement, c’était pour faire du divertissement en parlant d’histoire. Je ne savais pas du tout si ça allait marcher. Fin 2014, on avait déjà 40.000 abonnés, notamment grâce au partage d’Antoine Daniel (*). A ce moment-là, je me suis dit qu’il y avait beaucoup de gens qui me regardaient et qu’il ne fallait pas que je dise trop de bêtises… Nota Bene est devenue une chaîne d’histoire divertissante : je parle de sujets sérieux dans le fond et cool dans la forme. »
« J’ai commencé en achetant deux posters à cinq balles que j’ai fixés sur le mur de mon salon, un vieux micro et du matériel acheté avec ma prime de licenciement. C’était très artisanal. Au fil du temps, j’ai eu plus de moyens pour tourner, faire des reportages : cela représente un tiers de mes vidéos aujourd’hui. Je me fais plaisir car c’est mon métier à la base, la réalisation. Mais il y a aura toujours des vidéos tournées dans mon salon, car ce sont celles qui fonctionnent le mieux. Ce sentiment de proximité, face caméra, c’est l’incarnation du youtubeur. »

Lire...
Linkedin

Voulez-vous recevoir plus de contenus comme celui-ci dans votre boîte aux lettres ?