Les données que récolte Google, document complet

framablog.org

Framablog a publié l'intégralité de la traduction de Google Data Collection, l’étude élaborée par l’équipe du professeur Douglas C. Schmidt, spécialiste des systèmes logiciels, chercheur et enseignant à l’Université Vanderbilt. Cette étude montre l'étendue de la collecte d'informations de Google par des méthodes actives ou passives. Google est ainsi capable d'identifier les intérêts des utilisateurs avec une précision remarquable.

Android et Chrome sont au coeur de cette collecte. Ils envoient des données à Google même en l’absence de toute interaction de l’utilisateur. Par exemple, les expériences montrent qu’un téléphone Android dormant et stationnaire (avec Chrome actif en arrière-plan) a communiqué des informations de localisation à Google 340 fois pendant une période de 24 heures, soit en moyenne 14 communications de données par heure.

Et que les utilisateurs d'iPhone ne se croient pas à l'abri. Les chercheurs ont été très surpris par le volume d'informations transférées. Dans leurs expériences, la quantité totale de données communiquées aux serveurs Google à partir d’un appareil iOS est environ la moitié de ce qui est envoyé à partir d’un appareil Android.

Lire...
Linkedin

Voulez-vous recevoir plus de contenus comme celui-ci dans votre boîte aux lettres ?