A prestigious university just awarded a literary prize to one of its janitors

qz.com

L'histoire ressemble un peu au film Will Hunting. The Rooney Prize for Irish Literature, un prix prestigieux littéraire, a été décerné par l'université de Dublin à Caitriona Lally qui travaille comme femme de ménage dans l'université.

C'est une belle histoire qui fait la une des médias anglophones. Beaucoup sont surpris qu'une femme de ménage puisse avoir un tel talent. Mais ce métier, souvent considéré comme ingrat et valorisant, est un choix de sa part. Ce travail physique lui permet de payer les factures mais aussi de créer :

J'ai commencé à travailler comme femme de ménage en 2015, juste avant la publication de mon roman, Eggshells. C'était une décision consciente de faire un travail physique qui serait terminé tôt dans la journée et me laisserait le temps d'écrire. De plus, être actif physiquement pour mon travail signifie que j'ai hâte de rester assis devant l'ordinateur pour écrire après le travail.
Avant la naissance de ma fille, je passais mes après-midi à écrire. Mais maintenant qu’elle est ici, je l’ai à la garderie trois matins par semaine, et ces trois matins sont ma période d’écriture. Je termine le travail à 9 h 30 et j’ai deux heures et demie pour écrire jusqu’à ce que je vienne la chercher à la crèche. Il est donc important que ces heures soient dépensées de manière productive ; ce temps est si précieux.

L'Histoire regorge d'anecdotes de ce type. Tous les créateurs ne vivent pas forcément à 100% de leur art. Et cela ne les empêche pas de créer. Ils ont juste trouvé leur moyen de fonctionner. D'ailleurs quand le journaliste lui demande un conseil, sa réponse est intéressante.

Je trouve très difficile de donner des conseils car j’ai le sentiment de ne pas l’avoir découvert moi-même! J’ai essayé d’écrire sans travail et avec un travail qui me déplaisait et avec un travail qui me plaisait. Si vous avez la chance d’obtenir un emploi sans stress qui vous laisse l’énergie mentale nécessaire pour écrire avant ou après le travail, c’est fantastique. Mais chaque personne a des situations financières et des responsabilités différentes, il est donc difficile de donner une réponse unique. Trouver le temps et l’énergie nécessaires pour écrire est la partie la plus délicate : j’ai dû me motiver avec des récompenses telles qu'une série Netflix à regarder quand je termine un chapitre. Dès que je termine mon deuxième roman, ma frénésie de longs mois films de Noël commence.

Lire...
Linkedin

Voulez-vous recevoir plus de contenus comme celui-ci dans votre boîte aux lettres ?